Bulletin d'information : "Le Porte-voix"

Bulletin trimestriel de voix sur rhône qui vous informe sur les projets de l’école,
et propose une sélection de concerts de la région, un forum, des fiches techniques...

Envoyé gratuitement aux adhérents.

Edito du n° 81, de mars 2021


Résistance ?

Puisque nous sommes en guerre paraît-il, les résistants se lèvent et prennent les armes. Notamment chez les musiciens : le périodique Les allumés du jazz, édité par des labels indépendants, multiplie les textes appelant à résister, face à la situation actuelle.

Pour certains, il ne faut pas produire de vidéo car le public risque de s'habituer à ce mode de « consommation » de la culture. Pour d'autres, le simple fait de jouer de la musique est une résistance à l'esprit utilitaire et mercantile du temps.

Cette notion de résistance m'interroge dans le cadre du jazz, plus précisément par rapport au swing. On le sait, le swing naît du mélange entre tension et détente. Or, qu'est-ce que la résistance ? Une pure tension. Un corps qui résiste ne se relâche pas donc ne peut pas swinguer. Et toute résistance est éphémère car elle épuise.

Quel serait le pendant détendu de la résistance ? L'adaptation. En l'espèce, celui qui décide de proposer des vidéos s'adapte. Je ne me fais pas ici le promoteur de l'adaptation, le swing contenant certainement plus de tension que de détente. Le swing, n'est-ce pas fondamentalement aller contre la pulsation (résister) ? Oui, aller contre, mais tout en marchant avec (s'adapter). Le swing naît d'un paradoxe, c'est ce qui lui confère ce caractère absolument passionnant.

Mais au fait, aller contre, est-ce forcément résister ? Pour ma part, je préfère dire que c'est choisir autre chose. Je n'ai pas de téléphone portable, et on me dit souvent « ah c'est bien. tu résistes ! ». Non, car ce choix ne me coûte pas, donc ne me demande aucun effort. J'opte simplement pour me passer de l'objet.

Au-delà du swing, on pourrait questionner l'efficacité de la résistance. Un aphorisme bouddhique dit : « ce à quoi tu résistes persiste, ce que tu observes disparaît ». A méditer.

Jérôme Duvivier

© 2004 - voix sur rhône

Leçon de chant jazz / Cours de chant jazz / Cours de jazz vocal / Chorale jazz / Ecole de chant jazz / Ecole de jazz vocal

Retour à l'accueil

voix sur rhône - Ecole du chant Jazz